Saint Cyr-le-Châtoux... Le village aux mille atouts !

logo du site
  • Saint Cyr-le-Châtoux... Le village aux mille atouts !
  • Saint Cyr-le-Châtoux... Le village aux mille atouts !
  • Saint Cyr-le-Châtoux... Le village aux mille atouts !
  • Saint Cyr-le-Châtoux... Le village aux mille atouts !

Accueil du site > Mon Village > Son Histoire

Son Histoire

LEGENDE OU PETITE HISTOIRE DE SAINT-CYR-LE-CHÂTOUX

Reprenons les choses à leur commencement…
En 1980, lors de l’inventaire des richesses artistiques et culturelles de chaque commune, initié en son temps par André Malraux, plusieurs personnes nées à Saint-Cyr-le-Châtoux ou y ayant longtemps vécu se sont réunies pour évoquer le passé et permettre que soient sauvegardés quelques-uns de leurs souvenirs des temps anciens ; il y avait entre autres M. Chizelle, M. et Mme Joseph Rampon, Mme Roland…

LA LEGENDE

M. Chizelle rapporte ce que lui ont raconté Mme Couturier, grand-mère de Mme Mouzicca, et M. Gouillon, grand-père de Mme Joséphine Rampon, il y a bien des années…
Il faut remonter à la nuit des temps : deux seigneurs se partageaient alors les terres de Saint-Cyr-le Châtoux, et chacun, dans son château, guettait le voisin et prétendait à la suprématie.
La situation devint intenable : il fallait savoir qui était le maître, qui pourrait bâtir son église, symbole de la puissance absolue ! On se battit donc et Dieu choisit son vainqueur ! Ce fut le seigneur de Saint-Cyr qui gagna : il annexa à son fief celui du voisin et Saint– Cyr devint ainsi Saint-Cyr-le-Châtoux. Il construisit enfin son église, enjeu de la bataille. Elle était semblable, paraît-il, à la chapelle de Saint-Bonnet, que nous apercevons de Saint-Cyr.

LE CHÂTEAU DE SAINT-CYR

Chateau Tour de guet

Il en reste une grande maison au village, occupée maintenant par Jacques Robin et Annie Michon. Cette demeure possédait une grosse tour, d’où l’on pouvait surveiller la route, mais comme une partie du chemin restait invisible, une autre tour de guet flanquait ce qui est aujourd’hui la maison d’en face, celle qu’habitait André Dulac, puisque la rue a séparé les deux corps de bâtiment. La porte de cette dernière maison était une fenêtre donnant sur l’ancien cimetière. Le château, dans son ensemble, comprenait de nombreux bâtiments - écroulés maintenant- et regroupés autour d’une petite cour.

 

M. Chizelle possédait des plans de ces bâtiments, mais des emprunteurs indélicats ne les lui ont jamais restitués : quel dommage pour Saint-Cyr ! Dans cet écheveau embrouillé d’histoire et de légende, nous aurions peut-être pu tirer un petit fil de vérité...



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF